The Melody of a Fallen Tree


Underneath the leaves where the blackbirds turn blue
If there's room for me
There's room for you
Place your ear to the ground, you hear a voice
It sings this song
The whole night long
I am the melody of the fallen tree
What comes between
You and me
So sadly transient , you'd never guess
It could ever be
So easy to see
Across a frozen field you hear a call
With the urgency
Of the boiling sea
All your hopes and dreams they rise and fall
Secretly
A cacophony
The life and brutality
They all turn on me
You hope to someday see
Patiently
So sadly obvious, you'd never guess
It could ever be
So hard to see
~
Windsor For The Derby 


Voici la fameuse JSK Innocent World que j'ai reçu lors de la East Tea Party. Il m'a fallu un peu de temps avant de m'avouer que, finalement, cette couleur me plaisait. La coupe de cette robe y étant pour beaucoup tout de même (bustle back, mon amour). Il faut savoir que je ne porte jamais de rose, alors cette robe est une grande première dans ma garde robe. A la fin de la journée, nous avons également reçu des petits cadeaux faits par Solène. J'ai eu de jolies boucles d'oreilles en fleur avec une perle bleue et un collier avec une belle image de chauve-souris, l'EGL que je suis ne pouvait trouver mieux.


East Tea Party

Le dernier week end de juillet, nous nous sommes rendus pour la première fois à Nancy afin de participer à la East Tea Party. Arrivés le samedi, nous avons profité de cette journée pour visiter un peu la ville. C'est donc en charmante compagnie (Kourai, Maleen, Lise, Clafoutea, Yumi & Charly) que nous avons pu découvrir le centre-ville en passant par la place Stanislas, la Cathédrale de Nancy et le parc de la Pépinière. Le soir, nous avons mangé tous ensemble dans un restaurant italien où d'autres participants de la Tea Party nous ont rejoints. J'ai beaucoup aimé cette journée, les petits comités sont tellement plaisants pour apprendre à se connaître.








Le lendemain fut déjà le jour J. Je me voyais encore remplir la feuille d'inscription en trépignant d'impatience à l'idée de participer à cette Tea Party. Nous avons d'abord rejoint Solène, qui accueillait Audrey et Vincent à la gare, puis nous sommes allés chez elle pour qu'elle puisse finir ses derniers préparatifs. Nous avons ensuite pris la route pour le château de Hattonchatel. C'est un lieu vraiment superbe, un peu en retrait, entouré d'arbres, perché sur une colline avec une vue magnifique. Vraiment parfait pour l'occasion.




Nous avons passé l'après midi entre séances photos, repas (avec ses fameuse histoires de bougies et de grolitas) et animations. Il y eu d'ailleurs un concours de tenue selon les catégories Sweet, Gothic et Classic. Après quelques hésitations concernant ma catégorie (une robe Moi-même-Moitié de couleur claire suffit à me faire hésiter), je me suis finalement "classée" en tant que Classic et à ma grande, ô que dis-je, immense surprise, j'ai eu le plus de votes ... Je ne comprends toujours pas mais je remercie les personnes ayant voté pour ma tenue, cela m'a redonné un peu de confiance en moi. De ce fait, j'ai gagné une jolie, bien que rose, robe Innocent World avec un bustle back qui m'a de suite convaincue. Je n'ai pas pris beaucoup de photos et comme toujours je le regrette ... Mais heureusement Charly était là pour cela !






 


Pour une fois, j'ai joué le jeu de poser pour quelques photos, enfin, essayé. Vous pouvez ainsi voir ma tenue pour l'occasion avec cette robe que j'aime follement porter en été.

© Charly Ganier

© Julien Chantôme

© Julien Chantôme

Ma coiffure du jour


Et pour finir, des photos de Charly Ganier :









Je suis contente d'avoir osé traverser la France pour me rendre à cet évènement et ainsi rencontrer, ou revoir, des gens fort sympathiques ! Il est certain que nous reviendrons.

Chapitre XI : Epave spirituelle




Ce genre de sarcasme prétentieux m'importe peu. Je délaisse ces sentiments de fragilité qui m'ont trop souvent laissé perdre espoir. Les nuits sont mes merveilles, délicieux instants de solitude parmi les rêves éphémères et le scintillement des perles lointaines. Cherchant l'apaisement avec de perpétuelles prières que je laisse naître dans un murmure. Je m'obstine, peut-être à tord, et le cœur se fatigue plus que jamais. La sommation du corps avant l'ultime combat spirituel. C'est ainsi que je guette l'infamie. Mais après tout, sont-ils vraiment crédules ? N'est-ce pas seulement là le récit d'un triste destin ? Les yeux vers le ciel, les murmures demeurent, une fois de plus. Puisque tout cela ne semble avoir de fin.

Chapitre X : Fragment d'idylles

 
Nymphe tendre et vermeille, ô jeune Poésie !
Quel bois est aujourd'hui ta retraite choisie ?
Quelles fleurs, près d'une onde où s'égarent tes pas,
Se courbent mollement sous tes pieds délicats ?
Où te faut-il chercher ? Vois la saison nouvelle :
Sur son visage blanc quelle pourpre étincelle !
L'hirondelle a chanté ; Zéphir est de retour :
Il revient en dansant ; il ramène l'amour.
L'ombre, les prés, les fleurs, c'est sa douce famille,
Et Jupiter se plaît à contempler sa fille,
Cette terre où partout, sous tes doigts gracieux,
S'empressent de germer des vers mélodieux.
Le fleuve qui s'étend dans les vallons humides
Roule pour toi des vers doux, sonores, liquides.
Des vers, s'ouvrant en foule aux regards du soleil,
Sont ce peuple de fleurs au calice vermeil.
Et les monts, en torrents qui blanchissent leurs cimes,
Lancent des vers brillants dans le fond des abîmes.

André Chénier

Le petit Trianon & le hameau de la Reine

Le jour suivant notre visite du château, nous nous sommes dirigés vers le petit Trianon. C'était pour moi une étape incontournable que j'attendais avec impatience. Ah Marie Antoinette, je ne saurais dire pourquoi, j'affectionne beaucoup cette femme. Victime de la Révolution, très controversée, elle n'en est pas moins restée digne à son procès. Il faut l'avouer, j'aime également l'insouciance de ses jeunes années à Versailles qui lui porteront malheureusement préjudice. Lasse de l'étiquette, d'une vie trop exigeante à la cour, elle s'est retirée au petit Trianon et a fait construire le hameau, petit village très idéalisé de la vie à la campagne.










On comprend rapidement pourquoi elle aimait tant cet endroit. Une décoration épurée -du XVIIIe tout de même-, des pièces moins nombreuses, moins impressionnantes. Et surtout, une foule presque absente, cela devant être vrai à l'époque également. Puis nous avons continué à l'extérieur.














Un cadre bucolique comme j'aime tant. Déambuler parmi les arbres, se reposer au bord de l'eau, s'enivrer du parfums des fleurs, profiter d'une solitude plaisante avec la Nature. Au détour d'un belvédère, nous avons trouvé ce qui me tenais à coeur : la grotte cachée. Marie Antoinette s'y rendait lorsqu'elle voulait un peu de tranquillité pour discuter avec un ami. C'est à cet endroit qu'elle fut prévenue de la marche du peuple vers Versailles.

Ici se trouve une grotte





Après s'être longuement extasier de toute cette verdure, nous nous sommes rendus vers le grand Trianon. Bâti par Louis XIV, la visite met principalement à l'honneur l'épouse de Louis-Philippe 1er, la reine Marie-Amélie de Bourdon-Sicile, qui y résida au XIXe siècle. Après une petite pause chez Angelina, présent au petit Trianon, nous avons fini par un dernier détour dans les jardins du château. Décidément pleins de surprises, deux jours n'auront pas suffit pour les parcourir entièrement.




Voici la fin de notre petit périple dans un autre temps.